Le monde des SSII

Arinso

Nom : Arinso
Localisation : Ile-de-France
Recruteur RH : D***** P*********
Recruteur Opérationnel : M. X
Poste : consultant SAP
Tests : Aucun
Nombre d'entretien : 2
Divers : article de propagande sur 01net
Résultat des courses : Proposition d’embauche sans négociation

Arinso, soit disant l'un des meilleurs employeurs 2004 mais certainement pas le meilleur recruteur 2005...

Après avoir déposé mon CV sur Monster.fr, je suis rapidement contacté par M. P*********, celui-ci est très accrocheur, il souhaite que je le rencontre rapidement. Il me propose un poste à pourvoir en tant que consultant SAP, mais il s'avère que je n'en ai pas du tout entendu parler et je vais pourtant accepté car je suis dans le logique "je veux un travail coûte que coûte" et on nous bassine tellement avec le chômage des jeunes que je suis prêt à tout (sauf à renoncer à mes valeurs). Mes anciens copains galèrent actuellement encore à trouver un travail alors je n'allais pas faire la fine bouche.

J'accepte de me rendre au fin fond du 92 pour passer mon tout premier entretien. Arinso est la première boîte que j'ai rencontrée à cette époque, je n'avais donc aucune expérience en recrutement.

M. P********* a de la tchatche, M. P********* est sympa, il vous tutoie, il parle personnalité avec vous, il est attentif, agréable. Il vous sort une blague pour vous faire sourire, il se veut cool. Il en a l'air. Le premier entretien est agréable, il m'explique comme vont se passer les entretiens, il sait qu'il a un novice (no vice) en face de lui. Il me parle de salaire "pour les juniors, l'entrée se fait à 29 k€ les 3ers mois et ensuite tu passeras à 30,5 k€ les mois suivants ". Il vous donne l'agréable impression que l'on va travailler ensemble, que l'on a les mêmes valeurs. Je ressors de ce premier entretien très confiant quant à mes chances de réussites.

Or M. P********* veut m’avoir pour un prix très inférieur à celui du marché… Il me donne un second rendez-vous qui est annulé au dernier moment et qui m’a fait prendre le train pour rien… S’il y a bien une chose que j’ai comprise, c’est que le respect n’existe pas pour les jeunes chercheurs d’emploi surtout dans les SSII, dans les banques ils sont franchement mieux, en tout cas je l’ai constaté, cela n’engage que moi. Il faut rappeler que les SSII ont deux métiers, vendre des prestataires le plus cher possible et recruter pour remplacer les prestataires qui en ont eu marre d’être exploités… la chaîne alimentaire…

2ème rendez-vous moyen, j’accroche pas, et mon interlocuteur n’ont plus… Ils me rappelleront bien plus tard pour tout de même me faire une proposition. Mais après avoir essayé de négocier le salaire, j’ai refusé car en face, la négociation n’existe pas, M. P********* m’a bien ciré les pompes pour me convaincre mais m’a bien fait comprendre que c’était ça ou rien… Et dire que ce personnage m’avait fait part de la tradition de dialogue et d’écoute d’Arinso… mais aucun de mes arguments ne fut entendu… Décidément… paroles, paroles, paroles…

4 Commentaires:

  • excellent....cela m'a fait beaucoup rire (au bon sens du terme)

    bon je sais pas pour les autres sociétés...mais c'est ce qui s est passé chez arinso..c est l exact vérité...

    désolé pour le contre contre temps pour le deuxieme entretien jeune ami....mais tu dois savoir que ce sont des choses qui arrivent......des fois on un imperatif et on est obligé d annuler au dernier moment (cela m arrive aussi d avoir des candidats qui annulent au dernier moment....sans être pour cela un manque de respect....

    le manager avait eu un impératif projet et avait annulé...pour refixer un RDV

    en ce qui concerne le salaire (visiblement le grand reproche de ce laius)...nous sommes chez arinso juste et équitable..nous recruons les juniors ingnieurs qui sortent de l 'école à 31 500 euros aujourd'hui

    cela commence ensuite par trois semaines de formation intensive sur SAP....

    maintenant je peux comprendre que l on refuse cette propale....

    j ai recruté une promo de 7 juniors le 18 juin qui l ont accepté..;et tous à ce tarif...

    chez arinso les salaires ne se definissent pas à celui qui sait le mieux négocier......

    même profil ...même salaire...

    cela ne se definti pas à la tête du client (même si elle est sympathique et intelligente comme celle de john)

    amicalement

    damien piatkowski

    Par Anonymous damien piatkowski  

  • 29KE, puis 30KE, puis 31.5KE, c'est pas de la négociation ? Si je faisais un autre entretien j'aurai peut-être quelque chose à la hauteur de mes compétences, un petit 39 ?

    "même profil ...même salaire...", personne n'a le même profil, et le tarif unique pour tous c'est faire dans le recrutement industriel, ce que veut un candidat comme moi c'est un recrutement personnalisé, avec un salaire négocié et non une rémunération qui s'impose du dessus, ça va au-delà de la simple négociation, c'est là que l'on voit si le dialogue est possible et surtout si l'employeur accepte de donner plus si les arguments sont là.

    C'est très sain la négociation en fait, mais ça n'a rien à voir avec "qui sait le mieux négocier", c'est qui sait le mieux convaincre, écouter et débattre. Mon intention n'est nullement de faire changer vos process. Mais en restant dans votre logique vous vous privez d'une partie des candidats, voire même des plus motivés...

    Oracle, PeopleSoft ou SAP, la formation profite à l'employé mais aussi et surtout à l'employeur.

    Damien voici mes conseils :
    - Plus naturel les entretiens, pas de sympathie de façade, autant être sérieux sinon
    - Toujours faire gaffe à ce qu'on dit, dans la plupart des cas le recruteur se grillent tout seul et je sais de quoi je parle (j'imagine que pour les candidats c'est la même chose ^^)
    - On respecte ses engagements, et ses rdv, ça fait partie de l'image de l'entreprise et un candidat peut avoir le bras long, très long. Et un candidat respecté peut être très utile, très très utile...

    Joyeusement,

    John-Dave.

    Par Anonymous John-Dave Loper  

  • Bonjour à toi John Dave,

    Juste un petit mot pour te dire que personnellement, j'ai accepté de jouer le jeu d'Arinso et d'intégrer cette SSII que tu considères comme étant "impitoyable".

    Contrairement à toi, celà va bientôt faire 4 ans que je travaille dans le monde des SSII, et je peux te garantir que comparé à Steria, Cap Gemini, Sogeti-Transiciel ou encore Osiatis, et bien chez Arinso, c'est Alice aux Pays des Merveilles. Quand on te proposera un CDD de 18 mois à 28 k€ (et encore...), et bien nous en reparlerons...

    Bienvenue dans le monde merveilleux de la Syntec, et bon courage dans tes recherches, car il va t'en falloir !

    Un Arinsonien (fier de l'être)

    Par Anonymous Anonyme  

  • Bonjour,

    Je précise qu'"impitoyable" n'est pas mon terme.

    Arinso m'avait laissé un souvenir très mitigé, puis finalement, je me suis rendu compte qu'ils étaient comme toutes les autres SSII et ma foi, je témoigne juste que le process de recrutement n'est pas à la hauteur de ce que tu penses de ta boîte (et j'ai envie d'ajouter "malheureusement pour moi")

    Par Blogger John-Dave Loper  



<< Accueil